mercredi 5 août 2009

Esaïe 60,4 à 22


Texte biblique

Porte tes yeux alentour, et regarde : Tous ils s’assemblent, ils viennent vers toi ; Tes fils arrivent de loin, Et tes filles sont portées sur les bras. Tu tressailliras alors et tu te réjouiras, Et ton cœur bondira et se dilatera, Quand les richesses de la mer se tourneront vers toi, Quand les trésors des nations viendront à toi. Tu seras couverte d’une foule de chameaux, De dromadaires de Madian et d’Epha ; Ils viendront tous de Séba ; Ils porteront de l’or et de l’encens, Et publieront les louanges de l’Eternel. Les troupeaux de Kédar se réuniront tous chez toi ; Les béliers de Nebajoth seront à ton service ; Ils monteront sur mon autel et me seront agréables, Et je glorifierai la maison de ma gloire. Qui sont ceux–là qui volent comme des nuées, Comme des colombes vers leur colombier ? Car les îles espèrent en moi, Et les navires de Tarsis sont en tête, Pour ramener de loin tes enfants, Avec leur argent et leur or, A cause du nom de l’Eternel, ton Dieu, Du Saint d’Israël qui te glorifie. Les fils de l’étranger rebâtiront tes murs, Et leurs rois seront tes serviteurs ; Car je t’ai frappée dans ma colère, Mais dans ma miséricorde j’ai pitié de toi. Tes portes seront toujours ouvertes, Elles ne seront fermées ni jour ni nuit, Afin de laisser entrer chez toi les trésors des nations, Et leurs rois avec leur suite. Car la nation et le royaume qui ne te serviront pas périront, Ces nations–là seront exterminées. La gloire du Liban viendra chez toi, Le cyprès, l’orme et le buis, tous ensemble, Pour orner le lieu de mon sanctuaire, Et je glorifierai la place où reposent mes pieds. Les fils de tes oppresseurs viendront s’humilier devant toi, Et tous ceux qui te méprisaient se prosterneront à tes pieds ; Ils t’appelleront ville de l’Eternel, Sion du Saint d’Israël. Au lieu que tu étais délaissée et haïe, Et que personne ne te parcourait, Je ferai de toi un ornement pour toujours, Un sujet de joie de génération en génération. Tu suceras le lait des nations, Tu suceras la mamelle des rois ; Et tu sauras que je suis l’Eternel, ton sauveur, Ton rédempteur, le puissant de Jacob. Au lieu de l’airain je ferai venir de l’or, Au lieu du fer je ferai venir de l’argent, Au lieu du bois, de l’airain, Et au lieu des pierres, du fer ; Je ferai régner sur toi la paix, Et dominer la justice. On n’entendra plus parler de violence dans ton pays, Ni de ravage et de ruine dans ton territoire ; Tu donneras à tes murs le nom de salut, Et à tes portes celui de gloire. Ce ne sera plus le soleil qui te servira de lumière pendant le jour, Ni la lune qui t’éclairera de sa lueur ; Mais l’Eternel sera ta lumière à toujours, Ton Dieu sera ta gloire. Ton soleil ne se couchera plus, Et ta lune ne s’obscurcira plus ; Car l’Eternel sera ta lumière à toujours, Et les jours de ton deuil seront passés. Il n’y aura plus que des justes parmi ton peuple, Ils posséderont à toujours le pays ; C’est le rejeton que j’ai planté, l’œuvre de mes mains, Pour servir à ma gloire. Le plus petit deviendra un millier, Et le moindre une nation puissante. Moi, l’Eternel, je hâterai ces choses en leur temps.

Réflexion

Jérusalem, phare des nations

S’il y a un jour qui, dans la vie d’une jeune fille, est un jour exceptionnel, c’est sans aucun doute le jour du mariage. D’anonyme ou de commune qu’elle était jusque là, la jeune fille est, en ce jour, l’objet de tous les regards et de toutes les attentions. En ce jour là, tous ceux qui se réunissent autour d’elle n’ont qu’un désir : partager avec elle la joie qui est la sienne. Tous viennent pour la lui signifier de différentes manières : mots gentils, attentions diverses, cadeaux offerts… Ce qu’est pour une fiancée le jour du mariage est et sera pour Jérusalem, dit et annonce l’Eternel, le jour de la royauté de son Messie au milieu d’elle. En ce jour, d’un instant à l’autre, le statut de Jérusalem au milieu des nations changera du tout au tout. Comblée, Jérusalem vivra, de nouveauté en nouveauté et de joie en joie, ce que jamais au cours de son histoire, elle n’aura connu jusque là.. Décompte de ces joies et nouveautés qui, en ce jour feront à la fois le bonheur et la gloire, sous l’effet de la royauté du Messie, de la capitale de toute la terre :

1ère nouveauté : le retour en masse de ses fils et de ses filles, encore dispersés parmi toutes les nations. Commencé dès la fin du temps des nations, mais demeuré partiel, le phénomène de retour des fils et des filles d’Israël sur leurs terres se parachèvera ici sous l’impulsion des nations qui rivaliseront de moyens pour l’accomplir. Les enfants d’Israël seront portés sur les hanches, comme une mère porte son enfant. Ils voleront dans les airs comme une colombe retournant vers son colombier ou reconduits par bateaux entiers vers leur port d’attache.

2ème nouveauté : comme au temps de Salomon dans sa gloire, les nations afflueront vers la ville sainte pour rencontrer le Messie et Lui apporter leur hommage. Jérusalem verra alors les richesses des nations venir à elle en louange au Dieu qui sera au milieu d’elle. Il n’y aura alors qu’un seul culte auquel contribuera, par leurs sacrifices, les troupeaux de tous les peuples qui, jusqu’alors, lui étaient hostiles. Des étrangers viendront pour rebâtir Jérusalem, ses murailles et donner de la splendeur à son temple.

3ème nouveauté : alors qu’elle verra affluer vers elle la richesse et les ressources des nations, Jérusalem sera jour et nuit une ville ouverte. Elle n’aura désormais plus rien à craindre pour sa sécurité, car le royaume ou la nation qui refusera de la servir sera immédiatement anéanti. Tous ceux qui jusqu’alors la méprisaient et faisaient preuve d’arrogance agressive envers elle viendront, à cause du Seigneur qui siégera au milieu d’elle, s’humilier devant elle et reconnaîtront en elle la ville du grand Roi.. Alors que c’est monnaie courant aujourd’hui et chose quotidienne, plus aucune mauvaise nouvelle ne viendra faire l’actualité du monde venant de Jérusalem.

4ème nouveauté : il n’y aura parmi le peuple qui habitera à Jérusalem plus aucun injuste. Si la paix régnera à Jérusalem, c’est parce que la justice y habitera. La royauté du Messie et Jérusalem seront, de toute l’histoire, le seul lieu et moment où richesses, gloire et justice se côtoieront sans que jamais l’une porte en aucune manière préjudice à l’autre. Ce seront eux les justes de Jérusalem qui assureront à la fois la paix et la domination dans le monde entier, paix que, avant eux, sans succès, les nations, par la force et leur système dominé par l’esprit du mal, n’auront jamais pu assurer.

5ème nouveauté : il n’y aura plus besoin à Jérusalem de soleil et de lune pour l’éclairer. car le Seigneur Lui-même sera sa lumière, son flambeau. Si Jérusalem est appelé à un avenir terrestre glorieux, l’Ecriture nous montre que son destin dépasse cependant largement le cadre de la terre. C’est pour l’éternité que Jérusalem est appelé à être la ville de Dieu et de Son peuple : Apoc 21,9 à 27.

Que Son règne vienne et que, bientôt, Sa volonté soit faite sur terre comme au ciel !
 

Aucun commentaire: